© 2023 by Peter Collins. Proudly created with Wix.com

PROCES VERBAL D'ARRESTATION

 

 voir l'original

 

Aujourd’hui quatre juillet mil huit cent quinze, nous Guichoné maréchal des Logis de la Gendarmerie Royale en résidence a Hasparren, quatrième arrondissement du Département des Basse pyrénées, Avelot, Budet, Pier, Bousson et David, les cinq derniers gendarmes en détachement dans cette commune, battant patrouille aux avenues du bourg appercevant vers huit heures du soir un individu qui à leur aspect à pris la fuite, layant poursuivi atteint et arrêté au nom de la loi et sur le champ conduit devant Monsieur Franchisteguy maire ; Celui cy la reconnu pour être Larralde martin cordonnier natif et habitant de ce lieu, pour être d’après l’opinion publique l’auteur de l’assassinat commis sur la personne d’Hospital jean aussi de ce lieu le vingt huit juin dernier vers onze heures du matin par un coup de fusil, attentat à la liberté fut constatée à cette époque par nous et Monsieur le Maire et envoyé aux autorités compétantes, reconnaissance faite de c’est individu nous lui avons fait les interpellations suivantes ; à lui demandé son nom prénom age et profession, a répondu s’appeller Larralde martinagé de trente trois ans, cordonnier de son état ; à lui demandé où il était le jour vingt huit juin dernier ; répond et déclare qu’il avait reçu un billet pour aller à Bayonne en qualité de garde national, mais que pour ce soustraire à ce service, il partit de chez lui ce même jour ; à lui demandé pour quelle raison il tira un coup de fusil à Hospital jean qui batissait une meulle de foin dans la prairie du déclarant ; répond que ce n’est pas lui qui fit cette action, que c’était tout autre que lui.

Le dit Larralde est de la taille de cinq pieds, cheveux et sourcils noirs, front couvert, yeux chatains, nez aquilain, bouche moyenne, menton pointu, figure brune et jaunattre ayant quelque tache de petite verrolle ; Lequel sera traduit devant Monsieur le procureur du Roi à Hasparren ; fait le jour mois et an mentionné cy dessus       

                             David                  Budet

 

 Avelot                    Guichoné

 

 

du 4 juillet 1815

proces verbal d’arrestation

de Martin Larralde.

N° 2

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now